Les mésaventures de Tévrémencon, saison 23

Humour Pas de commentaire »

Voici les mésaventures d’un vampire un brin idiot et de son ami qui tente de le supporter, malgré ses nombreuses bévues. Elles ont été écrites à quatre mains (mention de l’auteur entre parenthèses).

116- Y a-t-il un pilote dans l’avion ? (Lydie Blaizot)
— Dis Georges, tu sais comment poser un 747 ?
— Hein ? Mais j’suis pas pilote moi ! Et tu m’appelles d’où, au juste ?
— Ben… de la cabine d’un avion, tiens !
— Un avion au sol j’espère ?
— Ben non ! Sinon j’te demanderais pas ça !
— Oh putain ! Qu’est-ce que tu as fabriqué ?
— J’voulais juste voir le cockpit mais l’hôtesse a pas voulu. Alors je me suis transformé en brume pour passer sous la porte. Quand j’ai repris forme humaine de l’autre côté, l’équipage a pas supporté. Ils se sont évanouis et j’arrive pas à les ranimer ! Bon… euh… j’vois la piste là, j’fais quoi ?
— T’es vraiment con !

Lire le reste de cet article

Tags :

Les mésaventures de Tévrémencon, saison 22

Humour Pas de commentaire »

Voici les mésaventures d’un vampire un brin idiot et de son ami qui tente de le supporter, malgré ses nombreuses bévues. Elles ont été écrites à quatre mains (mention de l’auteur entre parenthèses).

111- Marche au coin (Lydie Blaizot)
— Dis Georges, j’comprends pas, ça fait cinq jours que j’ai mordu personne.
— Ah ? Et c’est quoi ton problème, cette fois ?
— Ben, j’arrive pas à choper le moindre quidam. Ils me filent tous entre les pattes.
— Hum… tu as changé ta technique de chasse ?
— Ah non, maintenant que j’en ai trouvé une qui marche !
— Ouais, c’est sûr… donc, ça vient d’un truc que tu as fais récemment. Comme un changement vestimentaire, par exemple.
— Hein ? J’vois pas ce que ma tenue vient faire là-dedans !
— Non ? Et tes nouvelles baskets ?
— Roh, n’importe quoi ! D’accord, la p’tite lumière qui clignote à l’arrière n’est pas discrète, mais quand même !
— La loupiote, non, elle est trop minuscule. Par contre, chaque fois que tu fais un pas, tes pompes font « coin ».
— Ouais, c’est cool… et tu crois que ça pose un problème ?
— T’es vraiment con !

Lire le reste de cet article

Tags :

Les mésaventures de Tévrémencon, saison 21

Humour 1 commentaire »

Voici les mésaventures d’un vampire un brin idiot et de son ami qui tente de le supporter, malgré ses nombreuses bévues. Elles ont été écrites à quatre mains (mention de l’auteur entre parenthèses).

106 – Un peu de politesse !!! (Denis Blaizot)
— Dis Georges, t’es bien gentil avec tes histoires de politesse, mais….
— Tu vas pas me dire que c’est la politesse qui t’a valu un coquard pareil ?
— Si ! Et deux dents cassées… Et tu ne me demandes pas comment c’est arrivé ?
— Raconte !
— Hier, à la télé, ils ont diffusé un reportage sur une tribu dont les chasseurs, avant de tuer une proie, lui expliquent pourquoi ils doivent la tuer et de leur pardonner. Alors j’ai repensé à ce que tu m’avais expliqué sur l’importance de la politesse.
— Et tu l’as fait avec une de tes victimes.
— Ben ouais !
— T’es vraiment con !

Lire le reste de cet article

Tags :

Les mésaventures de Tévrémencon, saison 20

Humour Pas de commentaire »

Voici les mésaventures d’un vampire un brin idiot et de son ami qui tente de le supporter, malgré ses nombreuses bévues. Elles ont été écrites à quatre mains (mention de l’auteur entre parenthèses).

101- Lobbying (Denis Blaizot)
— Dis Georges, tu sais que les industriels sont vraiment des arnaqueurs ?
— Bah, c’est pas nouveau !
— Non mais là, ça dépasse les bornes, je t’assure ! Y a un vrai problème de santé publique !
— Et en quoi ça nous concerne ?
— Ben, s’ils empoisonnent notre nourriture, on va dépérir, nous !
— De quoi tu causes ?
— Les gens, ils leur font bouffer n’importe quoi ! Tiens, du poisson qu’a même jamais vécu !
— Hein ?
— Ouais ! Y z’appellent ça du poisson pas né.
— T’es vraiment con !

Lire le reste de cet article

Tags :

Les mésaventures de Tévrémencon, saison 19

Humour Pas de commentaire »

Voici les mésaventures d’un vampire un brin idiot et de son ami qui tente de le supporter, malgré ses nombreuses bévues. Elles ont été écrites à quatre mains (mention de l’auteur entre parenthèses).

96- Aux douanes (Lydie Blaizot)
— Dis, Georges, tu peux me rendre un service ?
— Ouais… D’où tu m’appelles là ?
— Des Bahamas.
— Hein ? Mais qu’est-ce que tu fous là-bas ?
— Ben, j’suis en vacances…
— Et pour ta terre natale, tu as fait comment ?
— Voilà mon problème, justement. J’avais préparé un chargement, parti par bateau… trois fois rien : deux tonnes, au cas où je resterais plus longtemps que prévu.
— D’accord… et ?
— Ben, la cargaison est restée coincée aux douanes. Tu pourrais aller les voir et leur dire de pas déconner avec ça. J’en ai besoin de cette terre, moi !
— T’es vraiment con !

Lire le reste de cet article

Tags :