Anthologie Âme ténébreuse, cœur lumineux — chroniques

Chroniques Pas de commentaire »

ame-tenebreuse

Les Petits Livres (4/5) : « Le texte suivant est celui de Lydie Blaizot et s’intitule Du Sang pour l’Adagio. L’histoire la plus sombre de ce recueil, j’ai véritablement adoré ! Il raconte comment une jeune fille, stressée par ses parents qui voient en elle la fierté de la famille, va mettre tout en œuvre pour réussir à devenir la meilleure de sa discipline : le piano. Alors si un maléfice peut lui permettre d’échapper aux remontrances, pourquoi ne pas le tenter ? Une histoire sombre avec musique, surnaturel et sang… que demander de plus ? Du Sang pour l’Adagio nous secoue après la douceur de Cécile Guillot et cela ne nous fait pas de mal… Pour conclure, Âme Ténébreuse, Cœur Lumineux est un recueil rempli de sublimes histoires. Elles sont différentes mais en même temps véhiculent le même message. J’ai adoré toutes les nouvelles même si j’ai été parfois frustrée (n’est-ce pas Lucie Chenu ??) et j’ai hâte de retrouver ces auteurs dans de futures publications. » Lire l’avis complet

Le Petit Monde de Julie : « Du sang pour l’adagio m’a par contre terrifié. Une sorte d’ensorcellement malsain mêlé à un profond malaise ne m’a pas quitté. J’ai voulu faire l’impasse sur ce texte plusieurs fois. Cependant, intriguée, j’étais incapable de m’arrêter. Comme la plupart des écrivains de ce receuil, Lydie Blaizot arrive à nous transporter dans son histoire et donc à nous faire endurer les même sentiments totalement ambivalents que son personnage principal… Voilà ce que je retiendrai de ce recueil, des auteurs qui nous projettent dans leurs univers, comme une connexion entre la réalité et d’autres mondes, aux cotés de grandes héroïnes. Dix perles littéraires qui dépeignent des femmes remplies de fêlures, de doutes, de souffrances. » Lire l’avis complet

Anthologie Nouvelles d’Outre-Mort — chroniques

Chroniques Pas de commentaire »

Voici les chroniques parues sur le web concernant l’anthologie Nouvelles d’Outre-Mort, parue aux éditions l’Œil du Sphinx, dans laquelle figure ma nouvelle  » La quête « .

outre-mort

Yozone : « Lydie Blaizot nous offre une sympathique virée au temps du far-west. Wilbur McFeen ne peut mourir, rien n’y fait : coup de feu, pendaison… Il n’a de cesse de chercher à lever cette malédiction, venant alors par hasard au secours d’une commerçante qu’un riche propriétaire veut à tout prix faire déguerpir. Ambiance western pour “La quête” où la loi du plus fort peut être mise à mal pour peu qu’une dose de fantastique y soit insufflée. Belle idée de dépaysement ! » Lire l’avis complet

La bibliothèque de Gloubik : « Peut-être est-ce par contraste que La quête, de Lydie Blaizot, m’a paru trop rapide. La fin surtout. Quoiqu’il en soit, j’ai trouvé très bonne cette idée de l’homme qui ne peut mourir tant qu’il n’aura pas tuer son assassin. Ce qui n’est pas une tâche aisée quand on en sait que deux choses : son patronyme et la région dans laquelle il vit. » Lire l’avis complet

Du sang pour l’adagio — publication

Fantastique Pas de commentaire »

Ma nouvelle Du sang pour l’adagio est au sommaire de l’anthologie Âme ténébreuse, cœur lumineux, aux éditions du Chat Noir, disponible en pré-commande (sortie officielle le 10 février 2016).

ame-tenebreuse

Prix : 19,90 euros

300 pages

Site de l’éditeur

La romantic fantasy est une variation autour de la fantasy, à travers des histoires plus féminines et poétiques. Ce sous-genre est apparu grâce à de grandes dames de l’imaginaire pour qui le féminisme était une valeur importante, pour ne pas dire un combat.
Des écrivains d’aujourd’hui rendent hommage à ces auteurs d’hier, en redonnant vie à des héroïnes fortes et passionnées. Suivez-les sur les rivages d’Avalon, mais aussi dans nos rues familières ou vers des mondes encore inconnus… Embrassez les ténèbres pour renaitre dans la lumière !

Sommaire :

– Le gisant de granit, Valérie Simon
– Les héritières d’Avalon, Hilda Alonso
– Les cartes de Lily, Anne Laure
– Les sœurs de la Lune Noire, Cécile Guillot
– Du sang pour l’adagio, Lydie Blaizot
– L’étincelle, Denis Labbé
– Retour à Gaïm’Hya, Lucie Chenu
– Regarde ce qu’il y a dans sa tombe, Vincent Tassy
– Les dames de Sirhaven, Sophie Dabat
– La fille des Abjurées, Sara Doke