Les mésaventures de Tévrémencon, saison 8

Humour Ajouter un commentaire

Voici les mésaventures d’un vampire un brin idiot et de son ami qui tente de le supporter, malgré ses nombreuses bévues. Elles ont été écrites à quatre mains (mention de l’auteur entre parenthèses).

 

41- Accident domestique (Lydie Blaizot)
— Dis Georges, tu m’aides à enlever ma veste ?
— Qu’est-ce qui t’arrive encore ?
— Je me suis brûlé les mains… ça commence à guérir, mais j’ai encore du mal à bouger les doigts.
— Je vois ça. Tu t’es encore pris pour un héros T.V ?
— Non ! C’est un accident domestique, comme y appellent ça.
— Un… quoi ? Raconte-moi, je sens que ça vaut le détour.
— Ben, hier, je me sentais fatigué, alors je me suis dit qu’il était temps d’aller dormir au cimetière, dans mon caveau…
— Jusque-là, je te suis.
— Et puis, pendant la journée, il y a eu un enterrement. Mais pas n’importe où ! Dans mon caveau ! Ils ont voulu déplacer mon cercueil pour mettre quelqu’un dessous.
— Je crains le pire…
— J’étais tranquillement en train de me chauffer des tartines sur mon réchaud. C’est déjà pas facile, allongé, alors quand le cercueil a bougé, il est tombé et ma déco a pris feu !
— Et tu l’as éteinte à la main.
— Ben oui, pas le choix ! Y avait de la fumée partout, c’était horrible ! J’aurais pu étouffer !
— T’es vraiment con !

42- Question d’assurance (Denis Blaizot)
— Dis Georges, tu crois qu’on va être déclarés en catastrophe naturelle ? Ça fait trois jours qu’il flotte comme vache qui pisse !
— Je ne penses pas.
— Merde !
— Et pourquoi ça t’intéresse ? Ton appartement est au troisième étage.
— C’est pour mon caveau, il y a des infiltrations. Alors, avec ce qu’il tombe, il va être plein d’eau…
— Et en quoi le fait d’être en catastrophe naturelle changerait quelque chose ?
— Ben, je lui ai pris une assurance « résidence secondaire » tiens ! Pas fou !
— T’es vraiment con !

 

43- Don du sang (Lydie Blaizot)
— Dis Georges, tu te rappelles de mon groupe sanguin ? J’ai paumé ma carte…
— Non. Pourquoi t’as besoin de le savoir ?
— Ils le demandent quand tu veux faire un don…
— Ah, parce que tu donnes ton sang toi maintenant ?
— Oui. Je trouve que c’est un bon plan pour draguer.
— Ben voyons !
— Si j’t’assure ! J’y suis allé hier, l’infirmière était super mignonne… tout marchait comme sur des roulettes. Eh puis, bizarrement, c’est parti en vrille…
— Quand elle t’a demandé ton groupe sanguin ???
— Pas exactement… quand je lui ai dit que je m’en souvenais plus… et que, de toutes manières, vu que je ne connaissais pas ceux des personnes à qui je pompais du sang…
— T’es vraiment con !

 

44- Fléchettes Sunrise (Lydie Blaizot)
— Dis Georges, tu connais un endroit chouette pour jouer aux fléchettes ?
— Je croyais que tu squattais le Swing Bar ?
— Ben oui… jusqu’à hier.
— Quelle connerie tu as inventée encore ?
— Rien ! J’ai juste fait un pari avec un type qui se disait le meilleur joueur de la ville !
— Quel genre de pari ?
— Je me suis placé devant la cible et il devait planter ses fléchettes autour de moi en faisant le max de points.
— Laisse-moi deviner : il t’a touché.
— Quatre fois… dans la tête. J’en ai même eu une dans l’œil ! Bon, faut dire que les dix téquila Sunrise qu’on s’était enfilé juste avant n’ont pas dû l’aider le pauvre… sa copine s’est évanouie et la moitié des clients sont partis en hurlant. Maintenant, le patron veut plus me voir ! C’est pô juste !
— T’es vraiment con !

 

45- Sang réserve (Denis Blaizot)
— Dis Georges, t’as vu c’que j’ai acheté au vide-grenier ?
— Qu’est-ce que tu va faire avec ton anti-monte-lait ? T’en bois pas à ce que je sache.
— Ben j’me suis dit que je pouvais faire bouillir le sang comme on faisait avec le lait.
— Et quel intérêt ?
— J’suis en cheville avec un gars de la morgue de l’université. Il me revends le sang des macchabées. Le problème, c’est qu’il coagule.

— Non pas le gars, le sang. C’est vachement désagréable le sang caillé. Ça coince entre les dents.
— T’es vraiment con !

Une réponse à “Les mésaventures de Tévrémencon, saison 8”

Poster une réponse