Les mésaventures de Tévrémencon, saison 7

Humour Ajouter un commentaire

Voici les mésaventures d’un vampire un brin idiot et de son ami qui tente de le supporter, malgré ses nombreuses bévues. Elles ont été écrites à quatre mains (mention de l’auteur entre parenthèses).

 

36- Big Brother (Denis Blaizot)
— Dis, Georges…
— Parles plus fort. Je t’entends à peine.
— Je ne peux pas…
— Extinction de voix ?
— Non. On nous espionne.
— Hein ?
— Oui ! Les Russes, les Américains, les Chinois… Ils ont tous les moyens de nous espionner. J’ai vu ça hier à la TV.
— Et pourquoi ils t’espionneraient, toi ?
— Hé bien,… Euh… J’suis un vampire ! J’ai des secrets !
— T’es vraiment con !

37- Remise en forme (Lydie Blaizot)
— Dis Georges, tu m’aides à enlever tous ces bouts de verre plantés dans mon cou ?
— Qu’est-ce t’as fabriqué encore ?
— J’ai sauté à travers une fenêtre… j’pensais pas que ce serait aussi désagréable !
— Tu t’es cru dans un film, comme d’hab’ !
— Non, je fuyais juste des pompiers.
— Hein ? Tu peux m’expliquer là ?
— J’me suis inscrit au club de remise en forme et hier, c’était ma première séance. J’avais un coach et tout, c’était génial !
— Évidemment, t’as vachement besoin de garder la forme toi…
— Te moques pas, je trouvais ça chouette !
— Jusqu’au moment où…
— Le coach a voulu prendre mon pouls pour voir si je bossais bien. C’est là qu’il a appelé les pompiers… j’avais beau leur dire que tout allait comme sur des roulettes, ils ont voulu me coller dans le camion ! Alors j’ai sauté…
— T’es vraiment con !

 

38- Soyons sport ! (Lydie Blaizot)
— Dis Georges, tu fais quoi comme sport ?
— Aucun. Je suis mort, j’ai pas besoin d’entretenir ma forme, aux dernières nouvelles !
— Oui mais c’est chouette le sport !
— Non, c’est chiant. Et je te signale qu’à chaque fois que tu as voulu en faire, tu as eu des ennuis.
— Pas toujours…
— Ah oui ? Voyons voir : le foot, tu as brisé les chevilles d’un type en le tacklant ; le basket, tu as arraché le panier et assommé ton entraîneur ; le base-ball, tu as gravement blessé un coéquipier avec la balle ; la voile, tu as démâté le bateau à mains nues parce que tu avais peur de la flotte ; le hand-ball, tu as défoncé le filet des buts en lançant la balle un peu trop fort ; le rugby, tu as estourbi la moitié de la mêlée…
— D’accord, d’accord… j’ai eu quelques mauvaises expériences.
— Ça n’est rien de l’dire !

— Je pourrais essayer la boxe !
— T’es vraiment con !

 

39- Sacrée soirée ! (Lydie Blaizot)
— Dis Georges, tu crois que tu pourrais parler à Virginia ?
— Toi, t’as encore foiré une de ses soirées !
— J’ai même pas compris ce que j’avais fait de mal ! On était en train de jouer et d’un coup, ses copines se sont mises à hurler comme des cinglées !
— Hum… c’était quoi ce jeu ?
— Celui de la pomme. Tu sais, tu plonges des pommes dans une bassine pleine d’eau et les participants doivent les attraper avec les dents.
— Et tu as voulu jouer, bien entendu. Alors quoi, tu as utilisé tes crocs pour choper la pomme ?
— Non ! Plus de crocs, comme tu m’avais dit ! J’y comprends rien ! Des folles, voilà tout !
— Tu n’as rien fait de bizarre ?
— Juré ! J’étais en dernier, il restait plus qu’une pomme… j’ai eu un mal de chien à l’avoir, ça c’est sûr ! Et quand j’ai sorti la tête de la bassine, les nanas ont crié et sont sorties en courant. Virginia m’a foutu à la porte…
— Et tu as passé combien de temps sous l’eau, au juste ?
— Euh… un p’tit quart d’heure, pourquoi ?
— T’es vraiment con !

 

40- Comme un pot (Lydie Blaizot)
— DIS GEORGES…
— Eh, pas la peine de hurler, je suis à côté de toi !
— JE HURLE PAS !
— Ben voyons ! Tu ne t’entends pas ma parole !
— EN FAIT, NON… J’AI ÉTÉ EN BOITE HIER… C’EST LA MUSIQUE QUI FAIT ÇA.
— Nous autres avons l’oreille sensible, je te l’ai déjà dit… tu avais mis tes boules Quiès au moins ?
— NON… J’AI DEMANDÉ AU D.J DE BAISSER LE SON, MAIS IL A PAS VOULU.
— T’es vraiment con !
— HEIN ?
— T’ES VRAIMENT CON !

Poster une réponse