Les mésaventures de Tévrémencon, saison 6

Humour Ajouter un commentaire

Voici les mésaventures d’un vampire un brin idiot et de son ami qui tente de le supporter, malgré ses nombreuses bévues. Elles ont été écrites à quatre mains (mention de l’auteur entre parenthèses).

 

31- Le coiffeur (Lydie Blaizot)
— Dis Georges, qu’est-ce que tu penses de ma nouvelle coiffure ?
— On dirait un labrador décoloré. Qu’est-ce t’as foutu ?
— Ah, j’le savais ! C’est la faute à cette cruche de coiffeuse !
— Elle s’est emmêlé les pinceaux dans ses produits ?
— Non ! J’avais demandé un genre de blond. Elle commence et au bout d’un moment, j’lui demande si on peut ajouter des mèches pour aller avec le rouge de mes yeux.
— Hein ?
— Ben oui ! Alors elle me répond : quel rouge ?
— Et… ?
— J’lui ai montré, forcément… pour qu’elle voit.
— Mouais. Je suppose qu’elle s’est évanouie ?
— Non ! Elle s’est mise à hurler comme une folle dans la boutique, j’suis parti sans qu’elle finisse le boulot…
— T’es vraiment con !

32- Tentation (Lydie Blaizot)
— Dis Georges…
— Non.
— Ben, je t’ai encore rien demandé !
— Tu veux savoir si j’ai un remède contre les brûlures.
— Comment tu le sais ? Ça se voit à ce point-là ? La régénération a pourtant commencé…
— Je peux même te dire ce qui s’est passé : tu t’es pointé sur une plage, en plein soleil, et t’as grillé.
— Impressionnant ! Je savais pas que t’avais des pouvoirs de médium !
— Rien à voir. Par contre, t’es pas le seul à avoir une T.V, figures-toi.
— Hein ?
— Ils t’ont pas dit, à l’Ile de la Tentation, que tu serais filmé ?
— Ben non !
— T’es vraiment con !

 

33- Mauvaise idée (Lydie Blaizot)
— Dis Georges, tu pourrais m’héberger quelques jours ?
— Qu’est-ce qui t’arrive encore ?
— Les flics ont fait une descente chez moi… heureusement, j’y étais pas ! Du coup, j’aurai besoin de me planquer un moment.
— Et ils cherchaient quoi ?
— Ben euh… mon cercueil.
— Encore une vacherie de ta conne de concierge ?
— Pas vraiment… tu vois, je voulais changer de cercueil. J’avais repéré un modèle très chouette : solide, confortable… y avait même des p’tites poches dans le doublage pour ranger des effets personnels !
— Je vois pas le rapport.
— Tu m’connais, j’aime pas jeter. Comme l’ancien était encore correct, j’ai passé une petite annonce dans la presse…
— J’imagine d’ici : vends cercueil d’occa­sion, très peu servi, bien entretenu par son précédent occupant, prix à débattre.
— Un truc dans l’genre, oui… les flics ont débarqué au bout de deux jours ! J’com­prends pas !
— T’es vraiment con !

 

34- En charge (Lydie Blaizot)
— Dis Georges, je comprends pas, j’ai mis mon portable à charger toute la journée et il est encore à plat.
— Tu l’as bien branché sur le secteur ?
— Non, j’ai acheté un chargeur solaire pour plus être emmerdé avec les prises électriques…
— Ah… et tu l’as posé où ta merveille ?
— Ben, sur mon cercueil.
— Et ton cercueil, il est où ?
— Dans ma cave, pourquoi ?
— T’es vraiment con !

 

35- Beach boy (Denis Blaizot)
— Dis Georges, tu connais l’Internet ?
— Oui, pourquoi ?
— Tu y as déjà surfé ?
— Oui. Bien sûr.
— J’irais bien aussi, mais j’me pose une question…
— Aïe !
— J’ai encore ma vieille planche. Tu crois qu’elle peut faire l’affaire ?
— T’es vraiment con !

Poster une réponse