Les mésaventures de Tévrémencon, saison 23

Humour Ajouter un commentaire

Voici les mésaventures d’un vampire un brin idiot et de son ami qui tente de le supporter, malgré ses nombreuses bévues. Elles ont été écrites à quatre mains (mention de l’auteur entre parenthèses).

116- Y a-t-il un pilote dans l’avion ? (Lydie Blaizot)
— Dis Georges, tu sais comment poser un 747 ?
— Hein ? Mais j’suis pas pilote moi ! Et tu m’appelles d’où, au juste ?
— Ben… de la cabine d’un avion, tiens !
— Un avion au sol j’espère ?
— Ben non ! Sinon j’te demanderais pas ça !
— Oh putain ! Qu’est-ce que tu as fabriqué ?
— J’voulais juste voir le cockpit mais l’hôtesse a pas voulu. Alors je me suis transformé en brume pour passer sous la porte. Quand j’ai repris forme humaine de l’autre côté, l’équipage a pas supporté. Ils se sont évanouis et j’arrive pas à les ranimer ! Bon… euh… j’vois la piste là, j’fais quoi ?
— T’es vraiment con !

117- Tévrémencon était dans l’avion… (Lydie Blaizot)
— Dis Georges, tu pourrais venir me chercher ?
— Hein ? Mais c’est quoi tout ce boucan, je t’entends à peine ?!
— Oh, c’est juste les pompiers qui arrosent la carlingue…
— Les pompiers ? L’avion s’est posé alors ?
— Ben, posé c’est pas vraiment le mot… disons qu’on est au sol, quoi.
— Ne me dis pas que vous vous êtes écrasés !
— Roh, tu dramatises toujours tout !
— Mais bien sûr ! Et qu’est-ce que tu fous encore dans l’appareil ?
— J’me suis dit que ça serait pas très discret si je sortais tranquillement d’un tas de ferraille en flammes devant tout ce monde… bon alors, tu viens me chercher ? C’est que ça pique les yeux, cette saloperie de neige carbonique !
— T’es vraiment con !

118- Attention au pompier ! (Lydie Blaizot)
— Dis Georges, elle est vraiment très chouette ton idée !
— Je ne voyais pas quoi faire d’autre pour te sortir de cette carlingue sans attirer l’attention.
— Tu me trouves comment, habillé en pompier ?
— Inquiétant.
— Oh allez, admets que je t’impressionne.
— Je ne savais pas que tu pouvais conduire ce genre d’engin, c’est clair. Mais par pitié, arrête de jouer avec cette sirène !
— Mais, on est en intervention !
— On en revient, nuance… Fais attention où tu vas bon sang !

— Dis Georges, tu penses que je l’ai beaucoup abîmé cet avion ?
— Au bruit, je dirais certainement ; à l’odeur, je dirais à coup sûr. J’ai comme l’impression que ça brûle quelque part.
— Bah, la citerne est presque pleine, il va s’éteindre tout seul !
— T’es vraiment con !

119- Vampires en bouteille (Lydie Blaizot)
— Dis Zeorzes, tu m’en veux beaucoup ?
— Oui, mais on verra ça plus tard. Tais-toi, tu vas nous faire repérer.
— Ze t’assure, z’ai pas fait exprès…
— Tu plantes un premier avion, je viens te sortir de la mouise et tout ça pour que tu en dégommes un second !
— Z’ai pas de chance, c’est tout.
— Mais bien sûr… en attendant, ferme-la. Un, c’est pas discret ; deux, tu zozotes quand tu causes sous forme de brume et ça m’énerve.
— Bah, quelle idée aussi de nous planquer dans une bouteille d’oxyzène… on aurait eu plus de place dans une citerne.
— Dans la flotte ou la neige carbonique ?
— Bah, en brume, on passe partout !
— T’es vraiment con !

120 – Soirée ciné (Denis Blaizot)
— Dis Georges, j’suis aller voir le dernier Twilight hier soir.
— Et ?
— Eh bien, ça m’a laissé sur ma faim !
— T’es vraiment con !

Poster une réponse