Les mésaventures de Tévrémencon, saison 20

Humour Ajouter un commentaire

Voici les mésaventures d’un vampire un brin idiot et de son ami qui tente de le supporter, malgré ses nombreuses bévues. Elles ont été écrites à quatre mains (mention de l’auteur entre parenthèses).

101- Lobbying (Denis Blaizot)
— Dis Georges, tu sais que les industriels sont vraiment des arnaqueurs ?
— Bah, c’est pas nouveau !
— Non mais là, ça dépasse les bornes, je t’assure ! Y a un vrai problème de santé publique !
— Et en quoi ça nous concerne ?
— Ben, s’ils empoisonnent notre nourriture, on va dépérir, nous !
— De quoi tu causes ?
— Les gens, ils leur font bouffer n’importe quoi ! Tiens, du poisson qu’a même jamais vécu !
— Hein ?
— Ouais ! Y z’appellent ça du poisson pas né.
— T’es vraiment con !

102 – Mon copain Maurice (Denis Blaizot)
— Dis Georges, je te présente mon nouveau copain : Maurice !
— Là, tu me tends un sac plastique noir visiblement rempli d’un liquide.
— Oh ! Excuse-moi ! Voilà !
— Ah ! Un poisson rouge mort.
— Meuh non ! Il est pas mort.
— C’est évident ! Les poissons rouges font souvent la planche.
— C’est vrai qu’il est un peu palot, mais c’est normal.
— Tu m’étonnes ! Après…combien ? Quinze jours trois semaines ?… sans oxygène.
— C’que t’es bête ! Il n’a plus besoin d’oxygène. Je l’ai transformé en vampire.
— Ah ! D’où les marques sur ses flans.
— Ben oui ! J’comprends pas bien ! Elles auraient déjà du disparaître… et puis, pourquoi y met autant de temps à se réveiller ?
— T’es vraiment con !

103- Vampire tendance (Lydie Blaizot)
— Dis Georges, comment tu me trouves ?
— Gonflé. Tu as été piqué par une guêpe ?
— Meuh non, j’ai vu un chirurgien esthétique. Je voulais qu’il fasse quelque chose pour mes lèvres.
— Et je peux savoir pourquoi un seul côté a eut droit à ton traitement miracle ?
— Au début, je lui ai juste dit que je les trouvais trop minces… il a commencé à injecter du silicone. J’étais pas super convaincu du résultat, alors j’y ai demandé si ça suffirait à mieux dissimuler mes crocs. Y comprenait pas…
— Alors tu lui as montré.
— Ben oui, fallait bien !
— Et ?
— Il s’est mis à hurler comme un malade. J’ai cru qu’il allait m’enfoncer l’aiguille dans l’œil moi ! J’me suis carapaté, tu penses bien…
— T’es vraiment con !

104 – Enfant de la Lune (Denis Blaizot)
— Dis Georges, comment tu me trouves ?
— Bleu.
— Et c’est tout ce que tu trouves à dire ?
— Heu ! Tu es raide comme un épouvantail.
— Ah ! Et tu ne me demandes pas à quoi peut bien servir cette superbe combinaison bleue ?
— Si, bien sûr ! À quoi peut bien servir cette superbe combinaison bleue ?
— À me protéger des UV.
— Et ?
— Il y a quelques temps, j’ai vu à la télé un documentaire sur les enfants de la lune. Tu sais, ces enfants qui ne supportent pas la lumière du jour !
— Je vois où tu veux en venir, mais pas du tout à quoi ça va te servir.
— Hé bien ! Les enfants de la Lune ne supportent pas la lumière du Soleil. Donc nous, les vampires, avons peut-être le même genre de problème.
— Et ça t’oblige à te promener transformé en épouvantail plastique bleu ?
— Ben je n’ai réussi à trouver que du film protecteur anti-UV pour vitrage.
— T’es vraiment con !

105 – Vampire de la Lune (Denis Blaizot)
— Dis Georges, J’t’ai pas dit pourquoi j »ai fabriqué ma combinaison anti-UV.
— C’est vrai.
— C’est pour aller en Amérique du sud. J’ai toujours rêvé de visiter le désert d’Atacama.
— Et ton cercueil ?
— Plus besoin !
— Et ta caisse de terre ? Je te préviens ! Je n’irais plus te chercher à la douane pour en sortir une caisse de terre !
— Je te l’ai dit : plus besoin ! J’ai ma protection anti-UV personnelle ! Tiens ! Regarde ! Même plus besoin de valise. Une poche pour la monnaie… une poche pour le passeport.. Encore une pour les petits accessoires…
— Déjà que tu as une démarche de Robocop dans ta combinaison. Tu vas plus pouvoir bouger si tu la remplis de terre.
— De la terre ? Pour quoi faire ?
— T’es vraiment con !

Poster une réponse