Les mésaventures de Tévrémencon, saison 15

Humour Ajouter un commentaire

Voici les mésaventures d’un vampire un brin idiot et de son ami qui tente de le supporter, malgré ses nombreuses bévues. Elles ont été écrites à quatre mains (mention de l’auteur entre parenthèses).

 

76- Stop aux drogues (Denis Blaizot)
— Dis Georges, tu connais le junky du haut de la rue Mouftard ?
— Oui, vaguement…
— Ben ! En l’voyant de près, j’me suis dis : mon gars, tu tiens la solution.
— Hein ? Quelle solution ?
— Oui. Tu sais bien ! Quand on mord quelqu’un pour se nourrir, ça laisse des traces…
— Ah ?
— Oui, enfin ! Ça peut en laisser. Avec lui y’a pas de problèmes… il est tellement piqué et percé de partout que ta morsure… ou la mienne… se verra pas.
— C’est pas faux ! Mais ?… Car il y a un mais…
— J’ai vu un reportage sur les drogues, hier.
— Et ?
— Hé ben, ça rend idiot ! Et moi, j’ai pas envie de devenir idiot !
— T’es vraiment con !

77- Suicide assisté (Denis Blaizot)
— Dis Georges, j’ai rencontré un type sur le pont Mirabeau qui voulait se suicider.
— Et tu l’as aidé ?
— Bien sûr ! Tu me connais ! Toujours rendant service !
— Tu as réussi à le convaincre de ne pas passer à l’acte ?
— Évidemment ! Et sans mal encore ! Il voulait se lester avec une pile de bouquins : Twilight. J’lui ai fait remarquer que ça n’allait pas marcher avec de la littérature légère. Il lui fallait du lourd : l’intégrale de Chateaubriand par exemple.
— Ben voyons ! Et ça a suffit ?
— J’sais pas. Il est parti en courant.
— T’es vraiment con !

 

78- Sur écran (Lydie Blaizot)
— Dis Georges, tu pourrais me passer les cacahuètes ?
— Tu pourrais venir les chercher, non ?
— Ben, tu vois bien que je suis en train de lire !
— Ouais… d’ailleurs, je peux savoir pourquoi tu es debout sur un tabouret, appuyé sur ta T.V ?
— C’est une nouvelle technique de lecture, il paraît que c’est vachement bien !
— Ben voyons !
— Si j’t’assure ! Ils l’ont dit dans un reportage l’autre jour : lire sur écran, c’est beaucoup plus confortable pour la vue.
— T’es vraiment con !

 

79- En toute discrétion (Lydie Blaizot)
— Dis Georges, tu crois que ça marcherait sur moi, la chirurgie esthétique ?
— Faut voir… avec tes capacités de régénération, ça pourrait poser problème.
— Quelle galère ! J’vois pas d’autres solutions pourtant !
— Évidemment… montrer à un journaliste une photo de toi avec le général de Gaulle, y avait mieux pour rester discret.
— J’pouvais pas savoir qu’il prendrait ça au sérieux !
— T’es vraiment con !

 

80- Ordinateur ? (Denis Blaizot)
— Dis Georges, y’a mon ordinateur de bord qui déconne !
— Hein ?
— Ben ouais ! Y m’donne des instructions complètement débiles.
— Tiens donc ! Un ordinateur de bord dans une traction 1954 ?
— Ouais ! Allez tout droit qui m’dit…
— T’as pas obéit, c’est pas bien !
— J’ai failli finir dans la Seine ! D’ailleurs, c’est bizarre, il avait ta voix et m’a dit la même chose.
— T’es vraiment con !

Poster une réponse