Les mésaventures de Tévrémencon, saison 1

Humour Ajouter un commentaire

Voici les mésaventures d’un vampire un brin idiot et de son ami qui tente de le supporter, malgré ses nombreuses bévues. Elles ont été écrites à quatre mains (mention de l’auteur entre parenthèses)

 

1- Nakündan (Denis Blaizot)
— Dis Georges ! Ça y est, j’me suis lancé ! J’ai créé mon premier vampire.
— Ah ? Et qui est l’heureux élu ?
— Le gars au coin de la rue Campion et de l’impasse Borel… le clochard qui fait la manche.
— Tu ne vas pas me dire que tu as transformé en Vampire Nakündan ?
— Ben si, pourquoi ?
— Sais-tu d’où lui vient ce surnom ?
— Ben non !
— Parce qu’il ne lui reste qu’une molaire. Il va avoir un mal fou à se nourrir… s’il y arrive. T’es vraiment con !

2- Plutôt mourir (Denis Blaizot)
— Dis Georges, et si on allait faire la fête toute la nuit sur la plage avec les copains ?
— Bonne idée !
— Après, on s’allongerait sur le sable pour dormir et on serait réveillés par les rayons du soleil levant…
— Tu sais bien que tu ne supportes plus le soleil depuis que tu as été transformé en vampire ! En plus, tu ne peux dormir que dans ton cercueil.
— Moi ? Dormir dans un cercueil ? Jamais ! Plutôt mourir !
— Mais tu es déjà mort ! T’es vraiment con !

 

3- Plongée sous-marine (Denis Blaizot)
— Dis Georges, j’ai toujours rêvé de faire de la plongée sous-marine. Tu crois que c’est encore possible ?
— Bien sûr. Pourquoi ça ne le serait pas ?
— Ben, je me suis renseigné au club. Il me faut un certificat médical. Ils ne veulent pas de gens avec des problèmes respiratoires.
— T’es vraiment con !

 

4- Indigestion (Denis Blaizot)
—Dis Georges, je suis malade ! J’ai trop mangé !
— Hein ? Comment ça ?
— Ben oui. Hier je suis allé au fast-food. Pour l’achat d’un menu j’avais droit à un verre « Twilight ». Alors j’en ai pris un.
— Et ?
— Ben, vu que la collection complète en comporte six…
— Tu ne vas quand même pas me dire que tu as mangé six menus !
— Neuf, en fait… J’suis tombé plusieurs fois sur le même…

— Mais j’aurais pas du prendre de soda. Je crois que c’est ça qui ne passe pas.
— T’es vraiment con !

 

5- Déprime (Denis Blaizot)
— Dis Georges !
— Quoi ?
— J’mérite pas un copain comme toi.
— Pourquoi tu dis ça ?
— Ben, toi t’es un mec bien. Tu réussis tout ce que tu fait. T’as plein de copains…
— Et alors ?
— Ben, t’es mon seul ami. En plus, je foire tout ce que j’entreprends. Je n’ai que des idées stupides.
— Humm !
— J’suis un poids pour les autres et surtout pour toi. J’f’rais mieux de disparaître… d’en finir pour vous foutre la paix.
— T’es vraiment con !

 

6- Le surnom (Denis Blaizot)
— Dis Georges !
— Quoi ?
— Y un truc qui m’énerve.
— Quoi ?
— Ben, les copains m’appellent tous Tévrémencon.
— Et alors ?
— Ben, j’ai un vrai nom. Ou alors, ils pourraient utiliser le p’tit nom qu’ma maman m’avait trouvé.
— Humm !
— Alors j’vois pas pourquoi y tiennent tant que ça à utiliser un autre surnom. Surtout que je comprends vraiment pas d’où ils le sortent ni c’que ça veut dire.
— T’es vraiment con !

 

7- La carie (Lydie Blaizot)
— Dis Georges !
— Quoi ?
— Tu connaîtrais pas un bon dentiste ?
— Non, pourquoi ?
— Je dois avoir une carie… ça me fait un mal de chien !
— Impossible. Un vampire ne peut pas avoir de carie.
— J’te dis que si !
— Ouvre la bouche.

— Dis donc, t’aurais pas mordu une femme hier ?
— Ben si…
— Et elle ne portait pas un collier, par hasard ?
— Si ! Comment tu l’sais ?
— T’es vraiment con !

 

8- Le jeu (Lydie Blaizot)
— Dis Georges, j’ai trouvé un truc pour occuper mes journées !
— Mieux vaut tard que jamais…
— Je fais tous les jeux que j’entends à la radio !
— J’me disais aussi que c’était trop beau…
— Te moque pas ! J’ai gagné !
— Sans rire ? Une cocotte minute ?
— Non, une semaine de vacances pour deux ! Tu viens avec moi ?
— Quel genre de vacances ?
— Un séjour de luminothérapie. J’sais pas de quoi y s’agit, mais ça a l’air chouette !
— T’es vraiment con !

9- Le R.S.A. (Lydie Blaizot)
— Dis Georges, tu m’aides à remplir ce dossier de réclamation ?
— Qu’est-ce que tu nous mijotes encore ?
— Je vais demander le R.S.A ! Ils me doivent bien ça !
— Hein ? Mais de quoi tu causes ?
— Ben c’est vrai, j’ai jamais rien touché moi ! Et pourtant, j’ai bossé pendant 34 ans !
— Et t’es mort depuis 60… T’es vraiment con !

 

10- La Cuisine (Denis Blaizot)
— Dis, Georges !
— Ouais !
— J’ai envie de refaire ma cuisine, mais j’hésite.
— Je te comprends.
— J’ai lu qu’une cuisine à l’américaine était plus conviviale.
— C’est possible.
— Mais que ça avait un gros défaut côté odeur de cuisine dans toute la maison.
— Tu ne cuisines jamais chez toi.
— C’est vrai, mais je pourrais avoir envie d’un encas. Tu images l’odeur d’ail partout ?
— Ça fait 60 ans que tu ne peux plus en avaler… T’es vraiment con !

Une réponse à “Les mésaventures de Tévrémencon, saison 1”

  • christelle dit :

    ahahah!! merci les filles(et garçons peut-être…) j’ai vraiment rigolé! très bien, continuez, je veux savoir la suite!

Poster une réponse