Vampire Blues – chroniques

Chroniques Ajouter un commentaire

Voici les chroniques parues sur le web concernant Vampire Blues, le premier épisode de ma saga numérique Ladainian Abernaker, paru aux éditions du Petit Caveau.

Vampires & Sorcières (4/5) : « Avec ce vampire froid et cruel, qui ne craint pas vraiment le soleil mais se trouve affaibli par ses rayons et qui a besoin de sa terre natale pour se ressourcer, Lydie Blaizot nous ramène vers un type de vampires qui parle beaucoup plus à la lectrice de classiques du genre que je suis. Ce premier tome est une excellente mise en bouche pour une série des plus prometteuses. J’ai hâte d’en découvrir les autres épisodes. » Lire l’avis complet

De livres et d’Épice : « Ladainian est loin d’être un gentil vampire, loin d’être séduisant, et pourtant je l’ai beaucoup apprécié. Sa façon d’envisager un problème et surtout sa solution, sans état d’âme ni remord est très « rafraîchissante » (ras-le-bol des vampires tourmentés), et je suis cliente de ce type de personnage pourtant peu sympathique de prime abord. La narration ne m’a pas déçue, Lydie Blaizot offre un récit de qualité, bien construit malgré le format court, posant le décor et proposant une intrigue qui tient la route. Vampire Blues est une bonne entrée en matière, maintenant je veux la suite ! » Lire l’avis complet

Limaginaria : « Comme toujours avec Lydie Blaizot, on peut s’attendre à de l’inattendu. Si j’apprécie autant ce style, c’est parce que l’auteur semble pouvoir écrire avec une incroyable facilité sur toutes les époques et dans tous les genres. » Lire l’avis complet

Les lectures de Sab (4/5) : « Un premier épisode bien mené et qui place dés le début un personnage hors du commun. Je sens que je vais prendre beaucoup de plaisir à le suivre à travers la plume toujours aussi juste de Lydie Blaizot !!! » Lire l’avis complet

Carput-Mortuum (4/5) : « Je n’ai pas été déçue par la lecture. D’une part, Lydie Blaizot arrive en si peu de page (apparemment 25 environ) à nous mettre dans l’ambiance « noire » que dégage l’univers de Ladainian. Ladainian c’est un vieux vampire aigri et blasé des humains et du monde dans lequel il vit. Seul la musique blues et son blues club lui donnent le goût de « vivre ». Cet univers est vraiment bien retranscrit. Le personnage a de la prestance, du charisme et de la profondeur. » Lire l’avis complet

Sybulline : « Découverte dans l’anthologie « Vampire malgré lui » où déjà les vieux avaient du punch, Lydie Blaizot, c’est un peu la partie manquante de Perceval. Blague à part, elle est douée. Divertissant, drôle mais noir aussi comme nous les rappellent ces « deux puits de ténèbres glacés » capables de fourrager votre esprit, de vous pétrifier ou encore de vous agiter à sa volonté, contre la vôtre, selon qu’il soit contrarié, qu’il doive honorer un contrat (n’oublions pas qu’il s’agit d’un tueur à gage) ou autres joyeusetés: Ladainian Abernaker n’est pas que ce vieillard en apparence inoffensif porté sur la rouspète, c’est aussi et surtout une créature dangereuse. » Lire l’avis complet

Les carnets d’une livropathe : « L’ambiance sombre, un rien « polaresque », qui s’en dégage, avec en plus ce vampire qui ramène dans nos temps modernes la première moitié du vingtième siècle en se jouant des clichés, m’a beaucoup plu et séduira sans nul doute les amateurs de romans noirs autant que ceux d’histoires de vampires. Ce premier tome est une excellente mise en bouche pour une série des plus prometteuses. J’ai hâte d’en découvrir les autres épisodes. » Lire l’avis complet

Xian Moriarty: « J’avoue que si j’avais pu, je me serais jeté aux pieds de l’auteure et je l’aurai vénérée. Pourquoi ? Parce que enfin !, on a le droit à un VIEUX vampire, chiant, violent (quand il faut) et assez désagréable… enfin un peu d’originalité dans ce monde vampiresque peuplé de jeunes puceaux ténébreux qui font chavirer les cœurs de hordes de pucelles niaises… La plume de Lydie Blaizot est vraiment toujours aussi bien, si ce n’est mieux : fluide, le mot juste… Bref, un excellent premier épisode d’une série. J’avoue avoir complètement flashé sur cette histoire alors que je partais avec un peu retissant au départ : le blues et Chicago ne sont pas vraiment ma tasse de thé. » Lire l’avis complet

Poster une réponse