Les mésaventures de Tévrémencon, saison 19

Humour Ajouter un commentaire

Voici les mésaventures d’un vampire un brin idiot et de son ami qui tente de le supporter, malgré ses nombreuses bévues. Elles ont été écrites à quatre mains (mention de l’auteur entre parenthèses).

96- Aux douanes (Lydie Blaizot)
— Dis, Georges, tu peux me rendre un service ?
— Ouais… D’où tu m’appelles là ?
— Des Bahamas.
— Hein ? Mais qu’est-ce que tu fous là-bas ?
— Ben, j’suis en vacances…
— Et pour ta terre natale, tu as fait comment ?
— Voilà mon problème, justement. J’avais préparé un chargement, parti par bateau… trois fois rien : deux tonnes, au cas où je resterais plus longtemps que prévu.
— D’accord… et ?
— Ben, la cargaison est restée coincée aux douanes. Tu pourrais aller les voir et leur dire de pas déconner avec ça. J’en ai besoin de cette terre, moi !
— T’es vraiment con !

97- À la baille (Lydie Blaizot)
— Dis Georges, tu pourrais faire une localisation GPS de mon téléphone ?
— Pourquoi ? Tu ne sais pas d’où tu m’appelles ?
— Ben non, sinon je te l’demanderais pas !
— D’accord… et c’est quoi ce bruit de fond ? Je t’entends à peine !
— C’est l’océan qui claque contre les parois du cercueil.
— Hein ? Tu es à la flotte ?!
— Oh, ça va, n’en rajoute pas.
— Comment tu as fait ton compte ?
— Je m’suis dit que pour être tranquille, revenir des Bahamas dans un porte-container c’était l’idéal. Manque de bol, y a eu une tempête… alors voilà, je barbote maintenant. Bon, tu actives cette géolocalisation ? C’est que j’commence à avoir des infiltrations moi !
— T’es vraiment con !

98- Objet trouvé (Lydie Blaizot)
— Dis Georges, tu pourrais venir me chercher ?
— Parle plus fort, j’entends rien !
— Je disais : viens me chercher !
— OK. Tu es où maintenant ?
— La Marine m’a repêché en mer. Je crois que je suis à Brest.
— Tu crois ? Et ça t’ennuierait de vérifier avant de m’appeler ?
— Ben, j’peux pas. Ils ont scellé mon cercueil.
— Ah bravo ! Et je fais comment moi ?
— Oh, ils ont dû me mettre aux objets trouvés…
— T’es vraiment con !

99- Vampire à Grande Vitesse (Lydie Blaizot)
— Dis Georges, tu vas rire…
— Ne me dis pas que tu as raté ton T.G.V ! J’ai suffisamment galéré pour faire de faux papiers de transport !
— Nan, j’suis bien dans l’train, t’inquiète…
— Alors où est le problème ?
— Ben, à la gare, faudrait que tu distraies le type chargé des marchandises, le temps que je retourne dans mon cercueil…
— Ah, parce que tu n’es plus à l’intérieur ? Qu’est-ce que tu as foutu encore ?!
— Roh, j’voulais juste écumer quelques bars de Brest avant de partir… y a une super ambiance !
— Et ?
— Au retour, j’étais un peu vaseux… j’ai confondu mon cercueil avec une caisse de bulbes de jacinthes. D’ailleurs, y en a qui me rentrent dans le…
— Pourquoi tu ne rejoins pas ton cercueil maintenant, fleur de nave ?
— J’peux pas, il est pas dans le même wagon !
— T’es vraiment con !

100- Vampire au point (Lydie Blaizot)
— Dis Georges, j’te remercie d’être venu me chercher. Je me voyais pas revenir de la gare à pinces, avec mon cercueil sous le bras !
— T’as d’la chance que mon cousin ait accepté de me prêter son corbillard. Sinon, tu serais resté le cul dans tes jacinthes !
— Ouais, je sais, j’me suis super mal démerdé sur ce coup ! J’étais tellement content de partir…
— Quelle mouche te pique de toujours vouloir partir en vacances ? Tu peux pas rester tranquille, comme tous les vampires ?
— Non, je m’ennuie.
— Pourtant, avec toutes les conneries que tu fais…
— T’inquiète pas, j’ai retenu la leçon.
— Oh ?! Sérieux ?
— Oui. La prochaine fois, je choisirais un voyage organisé. Comme ça, rien à craindre.
— T’es vraiment con !

Poster une réponse